Bio Zombie

Publié le par AsiaLoverSun

Bio Zombie

72_d__0_BioZombie.jpg

info download

Titre : Bio Zombie
Titre original : Sang dut sau shut (生化壽屍)
Réalisation : Wilson Yip
Scénario : Matthew Chow, So Man-Sing et Wilson Yip
Production : Joe Ma
Musique : Peter Kam
Photographie : Keung Kwok-Man
Montage : Cheung Ka-Fai
Pays d'origine : Hong Kong
Format : Couleurs - 1,85:1 - Dolby Digital - 35 mm
Genre : Comédie horrifique
Durée : 94 minutes
Date de sortie : 11 juin 1998 (Hong Kong)

 

Acteurs:

Jordan Chan : Woody Invincible
Sam Lee : Crazy Bee
Angela Tong : Rolls
Wayne Lai : Kui
Emotion Cheung : Loi
Matt K. Miller : Kui
Bob Bobson : Le nerd VCD
Francis Cherry : Un homme
Richard Epcar : Ox
Tara Jayne : Jelly
Steve Kramer : Un zombie

 

Deux jeunes garçons qui travaillent dans un magasin de VCD pirates, emmènent la voiture de leur patron à réparer. Sur le chemin du retour, ils renversent accidentellement un homme. Ils s'arrêtent et le type leur parle d'une boisson qu'il transportait. Malencontreusement, cet homme en boit et meurt aussitôt. Affolés, nos deux héros mettent le cadavre dans le coffre de la voiture. Ils reviennent sur leur lieu de travail, garent la voiture dans le parking souterrain et retournent dans leur magasin. Un peu plus tard, ils réalisent qu'ils ont oublié le corps dans la voiture et décident de voir s'il n'a pas bougé. Mais le corps a disparu, et peu après, le parking est bondé de zombies. Ils s'enfuient dans le centre commercial, trouvent d'autres survivants et essaient par tous les moyens de se sortir de là…

ImageImageImage

ImageImageImage

e1da3388c1131d3a04082464a23eb634
¤Version Originale Sous-titres Français

3qeus3z

Critique


Ah, les films de zombies, que dire sur ces derniers, ils sont l’origine même du film d’horreur ou tout du moins ont grandement participé à son émancipation, mais aujourd’hui, celui-ci est-il toujours d’actualité, faut-il vraiment tenter de renouveler ce genre ? Je ne sais pas, car récemment, Tokyo Zombie avait plutôt pas trop mal réussit il y a encore quelques années, mais ici, c’est le cas Bio Zombie de 1998 que nous allons voir et je dois dire, je ne suis pas franchement conquis, je dirais même carrément déçu, car j’avais lu de bonnes choses à son sujet et finalement, je suis tombé de haut et je me suis complètement ennuyé, certes, il contient tout de même de la bonne volonté, mais manque franchement de technique, d’interprétation et d’esthétisme.En effet, Bio Zombie joue la carte de l’humour, sauf que le problème, c’est que je n’ai pas ri une seule fois, ni même esquissé un sourire, triste sort pour un film qui est censé tiré ses cartes du jeu avec la comédie.Mais tentons tout de même de voir en détail ces éléments pour mieux comprendre Bio Zombie de Wilson Yip.

Tout d’abord, le scénario, ultra simpliste et franchement étiré sur la longueur pour atteindre les standards de durée d’un film, avec une première demi-heure consacrée aux deux héros du film, deux jeunes bons à rien qui gèrent un magasin de VCD vont rencontrer sur leur chemin, un militaire contaminé par un virus transformant les gens en zombie ultra puissant et tout cela va se terminer dans l’enceinte d’une galerie marchande, quelques filles dans le lot sont présentes pour donner une petite touche de charme à Bio Zombie et tout ce joli monde va bien évidemment tenter d’échapper à l’armée de zombie qui s’est construite au fur et à mesure des contaminés.Il faut également souligné un budget limité, donc des effets spéciaux en adéquations avec celui-ci.Mais alors que fait l’humour dans Bio Zombie ? Censé être le point central du film, il est quasi absent ou bien à côté de ses pompes, Wilson Yip a tenté d’intégrer des éléments de jeux-vidéos dans son film, comme un parallèle fait entre un jeu de tir au pistolet et le fait de viser les zombies en pleine tête pour les tuer, des signalétiques qui viennent nous indiquer que la porte est fermée, que la batterie est à plat ou encore la présentation des personnages une fois armée, avec leur poids, leur taille, leurs hobbies, leurs marques spécifiques, malheureusement, c’est bien trop amateur et fait penser quelque peu à St John Wort qui lui aussi avait tenter d’inclure des éléments de jeux vidéos dans un film sans vraiment y parvenir.

Coté interprétation, je l’ai déjà dit, c’est franchement très moyen, Jordan Chan est à peu près correct, Sam Lee est tout juste passable, les jolies filles ne sont là que pour être jolies, le reste étant vraiment trop moyen, une fois de plus, on peut mettre cela sur le coup du budget, néanmoins, c’est très moyen par contre Wilson Yip réussit à nous offrir quelques réalisations techniques non négligeables, sans pour autant être à la hauteur des plus grosses productions, c’est donc un film moyen, pour passer une soirée sans avoir à se triturer le cerveau.

 

Publié dans FILMS

Commenter cet article