Doll Master

Publié le par AsiaLoverSun

              Doll Master

04Réalisateur: Jeong Yong-Gi
Genre: Horreur
Pays: Corée
Durée: 90 mins
Année: 2004
Acteurs: Im Eun-Gyeong, Kim Yu-Mi, Ok Ji-Young
Interdit aux moins de 13 ans

Synopsis:
Un groupe de jeunes gens est convoqué dans une demeure isolée pour servir de modèles de poupées. Il y a Hae-Mi, sculpteuse, Sun-Youg, étudiante naïve, Young-Ha, romancière en devenir - d’une timidité maladive et un peu trop attachée à Damien, sa poupée -, Jung-Ki, photographe que l’on devine plus pipoteur que réputé, et enfin Tae-Sung, modèle autoproclamé, et surtout invité surprise de cette session inhabituelle. Ce dernier en effet, n’a pas été convoqué par la maîtresse des lieux, mais ayant eu vent du « casting », a décidé de tenter sa chance. la maison, héberge aujourd’hui un étrange musée de poupées, et sa décoration morbide est faite de poupées de taille humaine...

Liens:
Partie01
Partie02
SRT
V.o.s.t.f.r
Contribution: Procat

ImageImageImage

ImageImageImage


La plupart de nos liens sont divisés en 2 tranches pour chaque 700Mo. de ce fait, pensez à prendre le 2eme lien en premier. votre temps d'attente pour télécharger sur MegaUpload sera 3 fois moins long.

DollMaster

Avis :

Hae-mi (Kim Yu-mi), sculptrice, ainsi que quatre autres personnes sont invitées dans un manoir isolé abritant un musée de poupées pour poser pour la créatrice. Hae-mi rencontre Mina (Im Eun-Gyeong), une mystérieuse jeune fille qui prétend la connaître depuis toujours.
Cependant quelque chose ne tourne pas rond dans cette demeure. La créatrice des poupées et le maître des lieux ont l'air de cacher un secret inavouable. Les poupées semblent garder un oeil constant sur ces nouveaux arrivants...


La pauvre s'est vue récolter tous les sponsors du film sur elle.
De bonnes idées, une histoire avec un certain potentiel, une ambiance oppressante et envoutante, Doll Master est une bonne surprise. Mais hélas ses défauts sont aussi très nombreux. L'intrigue est trop prévisible (on peut facilement deviner qui va y passer et à quel moment) et les scènes d'horreur bien trop conventionnelles. Le réalisateur joue de l'effet de surprise à outrance (le genre "je marche à reculons, je sens une présence, et forcément en me retournant je tombe nez à nez dessus et là, sursaut avec montée de musique qui va bien").


Im Eun-Gyeong voit rouge.
Une fois n'est pas coutume, le principal intérêt du film réside en la présence de la magnifique Im Eun-Gyeong, qui interprète à merveille ce personnage fantomatique entouré de mystères, Mina, être troublant et insaisissable, tour à tour ange frêle puis démon furieux, un regard angélique donnant envie de la serrer tout contre soi pour la réconforter, qui l'instant d'après réussit à nous ficher une peur bleue (Regardez les screens du film pour vous en convaincre, plus de la moitié la concerne). Pourtant habituée à camper les rôles de spectres (à part "Conduct Zero", tous ses rôles), elle parvient encore à nous surprendre, et d'ailleurs les rares surprises que j'ai eu pendant le film sont venues de ce personnage.
Im Eun-Gyeong est définitivement une actrice au potentiel énorme, qui mériterait de jouer dans les plus grands films.

Pour résumer, Doll Master, un film bien mais pas top.
dollmaster3

Publié dans FILMS

Commenter cet article